Traces écrites en terre de Lorraine

Traces écrites en terre de Lorraine

Le groupe de recherche collaborative regroupe des enseignants de premier degré et de second degré, des conseillers pédagogiques, des chefs d’établissement, des étudiants-fonctionnaires-stagiaires de l’ESPE des deux degrés.

Ce lieu d’éducation associé (LéA) à l’Institut français de l’éducation (IFÉ) s’intéresse à la trace écrite (objet inscrit dans la tradition scolaire en France). Cette expression, familière à tous les acteurs de la communauté scolaire (y compris les familles) désigne ce que l’enseignant décide de faire consigner dans les cahiers, classeurs, carnets, copies des élèves. Cet écrit est faiblement prescrit et peu étudié par les chercheurs en éducation et formation.

Ils étudient la diversité des pratiques en la matière et nous cherchons à définir les traces écrites (formes, fonctions, modalités de production).

Ils s’intéressent également à la perception qu’en ont les élèves, alors que les études portant sur les écritures scolaires sont, le plus souvent, centrées sur les pratiques enseignantes.

Les travaux visent à démontrer la complexité d’un objet scolaire routinier et paradoxalement peu discuté, peu étudié, peu prescrit. Nous faisons l’hypothèse que penser la trace écrite peut changer les pratiques et peut donner à l’élève une place de contributeur actif, d’éditeur voire d’auteur de son savoir scolaire.

Consulter :